Historia, comme son nom l’indique, est un magasine fort sérieux, causant d’Histoire. Ouais, bon, vous l’auriez devinés tout seuls. J’aime bien l’histoire moi, vraiment, mais il me passe pas souvent par la tête l’idée de m’arrêter au rayon histoire du kiosque. Mais l’autre jour j’attendais mon train, et j’ai erré dans Relay. La, stupeur, la cover d’Historia n’est autre que … Arno, le héros d’Assassin’s Creed Unity.

htaspecial20

Depuis, j’ai developpé une lubie soudaine de jouer à Assassin’s Creed, alors que j’ai même jamais fini le 1. Mais que voulez vous, la Révolution Francaise fait partie de mes périodes historiques favorites. Et pas parce que je suis une des groupies de Marie Antoinette, non elle je l’ai kiffé que tard, avec le film de Sofia Coppola. Nan, la Révoluion, c’est une période tourmentée, plein de grandes figures, de l’épique en barre quoi avec des trucs bien degueu derrière les fagots.

Donc, évidemment, on acheté une Xbox One, et depuis je passe mes soirées à jouer à Assassin’s Creed, sans en être décue, car le jeu est magnifique. Il n’est pas exempt de bug ni informatiques ni historiques, mais c’est magnifique, le héros est trop classe et l’ensemble du climat est passionnant. Accessoirement, le numéro d’Historia, qui est donc totalement centré sur la Révolution Francaise est vraiment pas mal pour ceux qui ont envie d’aller plus loin d’un point de vue historique – car soyons honnete, ca reste une excuse dans Unity – .

acu-gi-02_147186

Et même pour moi qui ai lu pas mal sur la période, il reste très interessant, faisant le lien entre ce qu’il se passe en france et dans le monde à ce moment là, avec des pages de chapitre tirées des artworks d’Assassin’s Creed, et des points de vue qui valent le coup. C’est un compagnon sympa au jeu, permettant de donner encore plus de background.

Bref un jeu vidéo est une manière étrange d’approfondir l’histoire, mais d’un autre coté, je me suis mise à lire des trucs sur les celtes après avoir écouté Helvetios de Eluveitie, donc je suis plus à cela prêt.

Je suis allée quelques jours à Milan, tout comme Istanbul, c’était pas une destination qui m’interessait spécialement. Mais les occasions, et les promos de la SNCF, ont fait que nous y sommes allés (50€ l’A/R en train…). Avant de vous parler du voyage en général, qui ne fut pas triste , voici un focus sur l’église San Bernardino alle Ossa. Cette église baroque finie au XVIII est surtout interessante pour sa chapelle … pleine d’os humains.

En gros, à coté y’avait un cimetierre, il a fermé au 17ème, et les gens ont décidés d’utiliser les os pour décorer l’église. Ouais, comme ca, je sais pas trop ce qui pouvait passer dans la tête des gens à ce moment, mais toujours est il que les murs sont pleins de crânes et de tibias et les colonnes sont décorées la aussi avec des os. A priori les morts seraient des victimes de la peste, mais on n’en sait pas trop plus.

Cela pourrait sembler glauque, mais je trouve cela plutôt élégant, et les colonnes sont quand même assez classes. C’est un truc à visiter si vous êtes dans le coin ! L’église se trouve au 2,Via Verziere, à Milan.Il existe pas mal d’ossuaires de ce genre dans le sud et l’est de l’Europe, je sais qu’il y’en a en république Tchèque et d’autres en Sicile. C’est impressionnant, et vraiment une visite que j’ai appreciée, même si je comprend que l’on puisse trouver cela macabre.

L’atmosphère dans la chapelle est assez oppressante, les murs sont sombres, elle est pas super lumineuse, mais cela fait aussi son charme. Elle a évidemment son lot de légendes, mais je n’y ai rien vu.

Et vous, aimeriez vous visiter ce genre de chapelles ?

Dessin : Inktober 2014 3ème round !

octobre 29th, 2014 | Posted by Serafina in Dessin | Dessins - (5 Comments)

Allez, on est presque à la fin d’Inktober, et je n’ai loupé que deux jours ce qui est quand meme plutôt pas mal. J’ai pas spécialement l’impression d’avoir progressé mais au moins cela m’a forcé à trouver de quoi dessiner chaque jour, ce qui n’est tout de même pas une mince affaire.

Voici un autre extrait de ce mois de dessin

inktober-14-x

inktober---Sasuke

inktober---kyoto

inktober--real-seraf

J’aime bien ce lot, autant la cadavre, que le Sasukette que la petite nana en kimono que l’autoportrait réaliste et bien moins glam que le premier de la saga ;p

Dessin : Inktober 2ème round !

octobre 19th, 2014 | Posted by Serafina in Dessin | Dessins - (1 Comments)

Non, je n’ai pas du tout abandonné Inktober, au contraire. J’ai juste loupé un jour, ce qui sur 19 est quand meme tout à fait honorable. La vérité par contre c’est que j’avais la flemouze du scanner… J’en ai scanné 11 ce matin, c’était relou. J’en ai recadré 3-4 à toshop, alors je me suis dit que j’allais vous les poster !

 

Inktober-14-13

Inktober-14-14

Inktober-14-15

Inktober-14-17

Inktober-14-18

Ils sont bien moins travaillés que la dernière fois mais c’est pas grave. Il était sur qu’en rentrant certains soirs à 21h, j’allais pas pouvoir faire toujours des dessins super chiadés. Mais cela me force a trouver des dessins qui entrent dans le temps qui m’est imparti et surtout de les finir. J’ai lu quelque part que mieux valait finir plein de dessins moyen que d’en entamer 2 géniaux et jamais les finir.

Au vu de cette fournée, vous devinerez que mon inspiration s’appelait plutôt Ink Master et autres LA Ink. Ce sont les dessins réalisés du 13 a hier.Manque ceux du 4 au 13 qui eux étaient plus figuratifs avec des personnages. Mr m’a dit que je faisais trop de personnages et que je me forcais pas assez. Donc vous avez de l’hirondelle degueulasse à la place, allez vous plaindre chez lui.

Dessin : Inktober 1er round !

octobre 4th, 2014 | Posted by Serafina in Dessin | Dessins - (2 Comments)

Cette année, je fais Inktober ! Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’une sorte de défi que les dessineux se lancent : faire un dessin à l’encre par jour pendant tout le mois d’octobre. J’ai donc commencé mercredi . Il y’a la page French Inktober qui donne des idées de thèmes pour les jours de sèche.

 

inktober-14-3-seraf

inktober-14-3-eat-me

inktober-14-3-rainette

Bon, j’avoue, j’ai un peu triché, je n’ai pas eu le temps de dessiner vendredi (je suis rentrée à Blois tard, et je suis sortie manger avec les collègues donc à 1h du mat, j’avais pas trop le courage de dessiner). J’en ferais donc deux aujourd’hui :)

Le premier était sur le thème Autoportrait, aussi dessiné sur papier kraft, mais blanchi à photoshop pour me servir d’avatar. Le deux était sur le thème « ice-cream » donc je me suis inspirée d’un tatouage que j’avais vu pour en faire une toute mignonne ! Le dernier est particulier car c’est une de mes contacts qui à lancé un appel à dessin pour l’aider à visualiser son prochain tattoo. J’ai donc adopté un style pas forcément dans mes cordes pour essayer de coller a son besoin. C’est plutôt pas mal je trouve, je suis contente du résultat.

Dessin : Du Kraft

septembre 28th, 2014 | Posted by Serafina in Dessin | Dessins - (4 Comments)

Je n’ai pas beaucoup dessiné ces derniers mois. Il faut l’avouer, j’ai été prise dans la spirale : Juin est toujours éprouvant, entre le Hellfest, les Geek Faeries et autres gala de fin d’année… Juillet n’a pas été de tout repos, avec la Japan, les mariages d’Aout m’ont mangé des week-ends, et depuis je suis dans la préparation du mien de mariage. La deadline ce rapproche, mais comme je n’ai plus rien de prévu les week-end, je profite du peu de calme entre deux recherches de plan de table pour dessiner un peu. Je compte participer à Inktober cette année : faire un dessin à l’encre par jour.

kraft1

J’ai déniché ce calepin de papier kraft en allant acheter du papier crepon pour faire des pompoms pour le mariage et je l’ai direct acheté. C’était son inauguration, avec un stylo feutre noir, un stylo a encore rouge, et du blanc opaque Copic que j’ai acheté au japon. C’est une sorte de blanco mais avec un pinceau super fin. Car oui Copic c’est pas que des feutres à alcool, c’est aussi des stylos et tout au japon ! Bref, vous risquez de manger du kraft à haute dose dans les prochains posts !

Strip : Des questions existentielles

septembre 20th, 2014 | Posted by Serafina in Strip - (6 Comments)

Strip-2014-09-20

La question m’a saisie l’autre jour, dans mon lit. Il se trouve que je n’en ai aucune idée, et c’est pas faute d’en avoir bouffé pendant des années. Cette reflexion fait suite a la lecture en cours de L’éternité dans une heure de Daniel Tammet dont j’avais bien aimé le premier bouquin Je suis né un jour bleu. Cependant, ici, je suis moins conquise. Ce sont de petits « essais » sur des faits mathématiques, sans doute passionnant pour les gens qui sont soit fâchés avec les maths soit les ont abandonnés assez tôt, mais pour moi qui ai fait la fac de math-info, ça me coule dessus comme de l’huile sur un ballon (…). Car certes, j’ai fait la spécialisation en info, mais les deux premières années sont communes, vous vous doutez donc bien qu’on a pas vraiment besoin de m’expliquer ce que c’est de tendre vers l’infini ou de tendre vers 0 pour une suite hein ! XD Les métaphores et biais utilisés pour faire comprendre ces concepts assez abstraits sont pas mal et c’est sans doute très interessant pour faire voir les maths d’une autre manière, mais bon, moi j’aime bien les maths de base…

Mais du coup, ca m’a rappelé que je ne savais toujours pas a quoi servaient les espaces vectoriels.

Seraf’ au Japon #8 : Kyoto

août 28th, 2014 | Posted by Serafina in Japon | Voyages - (5 Comments)

Après avoir laissé la clé de notre studio Tokyoite, nous nous sommes rendus à la gare de Shin Osaka pour prendre le Shinkansen qui allait nous emmener dans notre deuxième lieu de base : Kyoto. Avec le JR PASS on ne peut pas prendre le plus rapide des Shinkansen pour Kyoto, le Nozomi, mais le Hikari n’est pas très long ( 2h30 environ) et ne dessert que quelques gares intermédiaires.

Le train, même en semaine pas à l’heure de pointe est assez plein. La régularité des Shinkansen nous impressionnera : ils sont cadencés toutes les 5 minutes, parfaitement à l’heure et bien plus confortable que n’importe quel TGV en première. On comprend pourquoi il y’a des otakus du train au japon ! On notera le papy à coté de nous qui a pris pépère un whisky à 10h du matin, comme ça, posé.

Nous arrivons avant midi à Kyoto. La gare de Kyoto est immense et vous avez plutôt intérêt à savoir laquelle il faut prendre car sinon vous allez marcher. Nous avons pris la mauvaise bien sur, nous n’étions pas préparés. Du coup nous avons beaucoup marché sur des trottoirs pas bien valises-friendly. Nous avons bien du mettre 40 minutes à rejoindre notre Ryokan, alors qu’il n’en fallait que 20.

Kyoto

Une fois arrivé dans Kyoto, on comprend bien pourquoi tous les guides conseillent d’y aller. Le changement par rapport à Tokyo est saisissant : fini les tours de 150 étages, ici la moyenne c’est 3 étages, la ville n’a que 2 lignes de métro !

Nous avions réservé dans un ryokan, mais pas le ryokan sexy qu’on voit dans Love Hina, le ryokan pas trop cher. Résultat, un ryokan sombre, très très froid (eh oui faut aérer pour pas que les tatmi et autres pourrissent … sauf que l’aération, en Mars, voila quoi) , très sombre, avec une dame qui ne parle pas anglais (du tout). Bref, je voulais dormir dans un futon pour savoir ce que cela faisait, bien voila, j’ai eu ce que je voulais, mais clairement, ça ne me vend pas du rêve. Le Ryokan était cependant a 2 pas d’un McDo et d’une bouche de métro qui allait directement vers Gion, donc plutôt pas mal placé. Cependant, même si proche de tout, on se sent un peu beaucoup à la campagne. Et ici, les menus en anglais vous pouvez oublier.

Kyoto

Kyoto

Après avoir donc récupéré notre chambre, mangé à McDo – et gouté le burger Teriyaki plutôt pas mal et  Fanta Grape affreux lui, yerk – nous sommes allés dans le centre ville de Kyoto pour découvrir notamment le quartier de Gion, célèbre pour ses Geisha qu’on peut apercevoir le soir entrer dans des restaurants chics. Le quartier de Gion est resté intact des bombardements de la WWII et on est vraiment hors du temps. C’est un endroit très paisible.

Kyoto est une ville au milles temples et ce n’est pas peu dire… Il suffit de tourner dans une rue pour en trouver un. Nous en avons visité un nombre que j’ai oublié et aux noms que j’ai aussi oublié. C’est une ville paisible où il est agréable de se promener. De plus, bon nombre de japonais sont en kimonos traditionnels, ce qui confère un coté intemporel au lieu. J’ai lu que la prefecture de Kyoto encourage les jeunes et moins jeunes à porter le Kimono, pour garder un peu intacte l’essence de Kyoto. En arrivant, quand nous avons vu le nombre de gens en kimono, nous nous sommes demandés si nous étions arrivés au coeur d’un événement : en faite, pas du tout, c’est toujours comme cela.

Kyoto

SONY DSC

Kyoto

Kyoto

Kyoto

Nous étions le 19 mars et nous nous sommes retrouvés en plein milieu des festivités du printemps. Il ne s’agit pas réellement d’un matsuri mais genre un jour sur deux autour du 20 mars, les japonais se retrouvent dans le temple central en habit traditionnel. J’ai gouté une brochette de poulpe que j’avais vu dans de nombreux mangas. C’est assez dur et pas forcement très goutu. La nuit, le centre est illuminé par de nombreuses lanterne, c’est vraiment beau.

Kyoto

Kyoto

Kyoto

Kyoto

Kyoto

Kyoto

Cela fait longtemps que je n’ai pas posté la suite de mon voyage au japon. Bien sur j’étais occupée, bien sur j’avais d’autres choses à faire. Mais la réalité c’est que je redoute tout simplement le fait de parler de cette partie du voyage dont je ne garde qu’un souvenir trouble et empreint de tristesse. Quand je me rappelle du japon 6 mois après, je me rappelle de Tokyo et puis … de Kyoto je ne me rappelle que du Ryokan, que de ce tatami de merde et ce wi-fi tremblotant qui allait m’apporter les nouvelles de l’autre coté du monde. Ce monde ou Chtulhu était en train de mourrir et dont j’étais absente.

Je ne me souviens de RIEN du 20 Mars (la journée 9, dont vous ne verrez rien, étonnamment je n’ai aucune photo de ce jour la). Rien d’autre que d’avoir voulu rentrer tôt d’Osaka pour retrouver le wi-fi. Rien d’autre que d’avoir enclenché le wi-fi dès rentrée dans le ryokan et d’avoir lu le message de ma soeur. D’avoir été prise d’un ocean de noirceur.. Il me semble qu’on est ressorti ce soir là. On a du aller au temple de Kyoto, on a laissé une plaque, mais tout est bien flou dans ma tête… Le prochain épisode sera directement le 10.

Strip : Immo-chan desu !

août 8th, 2014 | Posted by Serafina in Strip - (1 Comments)

strip-2014-08-08

Avuez le, mon humour de merde vous avait manqué. Et c’est le cas de le dire …. :D

Spéciale Cassededi à Malicia qui est de manière totalement fortuite à l’origine de ce strip. Moi je ris rien que d’y repenser.

Strip : Seraf et son savoir inutile

août 3rd, 2014 | Posted by Serafina in Strip - (1 Comments)

strip-2014-08-03

Ne me demandez pourquoi je savais cela, mais c’était dans ma mémoire.