Strip : Des questions existentielles

septembre 20th, 2014 | Posted by Serafina in Strip - (0 Comments)

Strip-2014-09-20

La question m’a saisie l’autre jour, dans mon lit. Il se trouve que je n’en ai aucune idée, et c’est pas faute d’en avoir bouffé pendant des années. Cette reflexion fait suite a la lecture en cours de L’éternité dans une heure de Daniel Tammet dont j’avais bien aimé le premier bouquin Je suis né un jour bleu. Cependant, ici, je suis moins conquise. Ce sont de petits « essais » sur des faits mathématiques, sans doute passionnant pour les gens qui sont soit fâchés avec les maths soit les ont abandonnés assez tôt, mais pour moi qui ai fait la fac de math-info, ça me coule dessus comme de l’huile sur un ballon (…). Car certes, j’ai fait la spécialisation en info, mais les deux premières années sont communes, vous vous doutez donc bien qu’on a pas vraiment besoin de m’expliquer ce que c’est de tendre vers l’infini ou de tendre vers 0 pour une suite hein ! XD Les métaphores et biais utilisés pour faire comprendre ces concepts assez abstraits sont pas mal et c’est sans doute très interessant pour faire voir les maths d’une autre manière, mais bon, moi j’aime bien les maths de base…

Mais du coup, ca m’a rappelé que je ne savais toujours pas a quoi servaient les espaces vectoriels.

Seraf’ au Japon #8 : Kyoto

août 28th, 2014 | Posted by Serafina in Japon | Voyages - (5 Comments)

Après avoir laissé la clé de notre studio Tokyoite, nous nous sommes rendus à la gare de Shin Osaka pour prendre le Shinkansen qui allait nous emmener dans notre deuxième lieu de base : Kyoto. Avec le JR PASS on ne peut pas prendre le plus rapide des Shinkansen pour Kyoto, le Nozomi, mais le Hikari n’est pas très long ( 2h30 environ) et ne dessert que quelques gares intermédiaires.

Le train, même en semaine pas à l’heure de pointe est assez plein. La régularité des Shinkansen nous impressionnera : ils sont cadencés toutes les 5 minutes, parfaitement à l’heure et bien plus confortable que n’importe quel TGV en première. On comprend pourquoi il y’a des otakus du train au japon ! On notera le papy à coté de nous qui a pris pépère un whisky à 10h du matin, comme ça, posé.

Nous arrivons avant midi à Kyoto. La gare de Kyoto est immense et vous avez plutôt intérêt à savoir laquelle il faut prendre car sinon vous allez marcher. Nous avons pris la mauvaise bien sur, nous n’étions pas préparés. Du coup nous avons beaucoup marché sur des trottoirs pas bien valises-friendly. Nous avons bien du mettre 40 minutes à rejoindre notre Ryokan, alors qu’il n’en fallait que 20.

Kyoto

Une fois arrivé dans Kyoto, on comprend bien pourquoi tous les guides conseillent d’y aller. Le changement par rapport à Tokyo est saisissant : fini les tours de 150 étages, ici la moyenne c’est 3 étages, la ville n’a que 2 lignes de métro !

Nous avions réservé dans un ryokan, mais pas le ryokan sexy qu’on voit dans Love Hina, le ryokan pas trop cher. Résultat, un ryokan sombre, très très froid (eh oui faut aérer pour pas que les tatmi et autres pourrissent … sauf que l’aération, en Mars, voila quoi) , très sombre, avec une dame qui ne parle pas anglais (du tout). Bref, je voulais dormir dans un futon pour savoir ce que cela faisait, bien voila, j’ai eu ce que je voulais, mais clairement, ça ne me vend pas du rêve. Le Ryokan était cependant a 2 pas d’un McDo et d’une bouche de métro qui allait directement vers Gion, donc plutôt pas mal placé. Cependant, même si proche de tout, on se sent un peu beaucoup à la campagne. Et ici, les menus en anglais vous pouvez oublier.

Kyoto

Kyoto

Après avoir donc récupéré notre chambre, mangé à McDo – et gouté le burger Teriyaki plutôt pas mal et  Fanta Grape affreux lui, yerk – nous sommes allés dans le centre ville de Kyoto pour découvrir notamment le quartier de Gion, célèbre pour ses Geisha qu’on peut apercevoir le soir entrer dans des restaurants chics. Le quartier de Gion est resté intact des bombardements de la WWII et on est vraiment hors du temps. C’est un endroit très paisible.

Kyoto est une ville au milles temples et ce n’est pas peu dire… Il suffit de tourner dans une rue pour en trouver un. Nous en avons visité un nombre que j’ai oublié et aux noms que j’ai aussi oublié. C’est une ville paisible où il est agréable de se promener. De plus, bon nombre de japonais sont en kimonos traditionnels, ce qui confère un coté intemporel au lieu. J’ai lu que la prefecture de Kyoto encourage les jeunes et moins jeunes à porter le Kimono, pour garder un peu intacte l’essence de Kyoto. En arrivant, quand nous avons vu le nombre de gens en kimono, nous nous sommes demandés si nous étions arrivés au coeur d’un événement : en faite, pas du tout, c’est toujours comme cela.

Kyoto

SONY DSC

Kyoto

Kyoto

Kyoto

Nous étions le 19 mars et nous nous sommes retrouvés en plein milieu des festivités du printemps. Il ne s’agit pas réellement d’un matsuri mais genre un jour sur deux autour du 20 mars, les japonais se retrouvent dans le temple central en habit traditionnel. J’ai gouté une brochette de poulpe que j’avais vu dans de nombreux mangas. C’est assez dur et pas forcement très goutu. La nuit, le centre est illuminé par de nombreuses lanterne, c’est vraiment beau.

Kyoto

Kyoto

Kyoto

Kyoto

Kyoto

Kyoto

Cela fait longtemps que je n’ai pas posté la suite de mon voyage au japon. Bien sur j’étais occupée, bien sur j’avais d’autres choses à faire. Mais la réalité c’est que je redoute tout simplement le fait de parler de cette partie du voyage dont je ne garde qu’un souvenir trouble et empreint de tristesse. Quand je me rappelle du japon 6 mois après, je me rappelle de Tokyo et puis … de Kyoto je ne me rappelle que du Ryokan, que de ce tatami de merde et ce wi-fi tremblotant qui allait m’apporter les nouvelles de l’autre coté du monde. Ce monde ou Chtulhu était en train de mourrir et dont j’étais absente.

Je ne me souviens de RIEN du 20 Mars (la journée 9, dont vous ne verrez rien, étonnamment je n’ai aucune photo de ce jour la). Rien d’autre que d’avoir voulu rentrer tôt d’Osaka pour retrouver le wi-fi. Rien d’autre que d’avoir enclenché le wi-fi dès rentrée dans le ryokan et d’avoir lu le message de ma soeur. D’avoir été prise d’un ocean de noirceur.. Il me semble qu’on est ressorti ce soir là. On a du aller au temple de Kyoto, on a laissé une plaque, mais tout est bien flou dans ma tête… Le prochain épisode sera directement le 10.

Strip : Immo-chan desu !

août 8th, 2014 | Posted by Serafina in Strip - (1 Comments)

strip-2014-08-08

Avuez le, mon humour de merde vous avait manqué. Et c’est le cas de le dire …. :D

Spéciale Cassededi à Malicia qui est de manière totalement fortuite à l’origine de ce strip. Moi je ris rien que d’y repenser.

Strip : Seraf et son savoir inutile

août 3rd, 2014 | Posted by Serafina in Strip - (1 Comments)

strip-2014-08-03

Ne me demandez pourquoi je savais cela, mais c’était dans ma mémoire.

Après mes travaux pour Beauty Addict Corner et Miss Lipstick, Cyrielle aka PlatineGirl m’a contactée pour donner un petit coup de neuf à son blog. J’ai donc réalisé un kit d’images assorties pour son blog. L’idée : du rose, du girly, de l’aquarelle, du liberty, un coté british et beaucoup de rose. J’adore ce genre de projets, car j’aime réellement travailler dans des couleurs aussi … »roses ». Je n’en utilise pas sur mes blogs, du coup, j’adore qu’on m’en commande

 

bann-apologieavatar-cyrielle

menu apologie

Il y’a pas mal d’autres images (étiquettes des concours, icones de reseaux sociaux, favicon, étiquettes des rubriques, bref, tout un kit que vous pouvez découvrir sur le blog Apologie d’une Shopping-addicte !

Evidemment, si vous aussi vous voulez votre avatar, votre bannière ou tout un kit, hésitez pas à me mailer à serasan(at)gmail.com, je prends des commandes en ce moment !

Dessin : Du portrait et du concours

juillet 10th, 2014 | Posted by Serafina in Dessin | Dessins - (2 Comments)

Voici un dessin que j’ai réalisé pour un concours organisé par le blog Les Cheveux de Mini , un blog centré sur les cheveux et les soins naturels que j’aime beaucoup. Alors si en plus elle organise un concours de dessin !

mini077

Je l’ai fait le jour de la deadline (BIEN SUR, on change pas leshabitudes) du coup, j’ai fait du simple mais efficace. Cependant, j’essaie toujours d’ajouter au moins un truc nouveau dans chaque dessin, et ici c’est la typo. Vous avez du le voir, y’a rarement de l’écrit sur mes dessins, majoritairement car les jolies écritures à la main je maitrise pas. Ici c’est la première fois que je fais un truc présentable.

Ce dessin s’est classé dans les 5 premiers (au nombre de like facebook) mais n’a pas passé le jury. Mais c’est déjà bien !  Pour info, il a été fait aux copics et aux crayons de couleurs pour le chest (le tatouage pectoral quoi) de Mini.

Strip : De l’objectif individuel

juin 29th, 2014 | Posted by Serafina in Strip - (0 Comments)

Et un strip, qui ne fera probablement rire que les 3 – 4 fans d’Eluveitie au fond.

strip-2014-06-29

Au passage, je regardais le live de Eluveitie de la semaine dernière au Hellfest. J’vous l’aurais bien conseillé mais le son y est d’un moisi (en live aussi). Flute et bouzouki totalement inaudible, violon trop fort et guitares inaudibles. Enfin, si vous voulez passez outre, c’est par là.

J’étais la semaine dernière aux Geek Faeries qui se déroulaient à Selles sur Cher. Comme à chaque fois j’y avais un stand qui a plutôt bien marché, du moins autant que lorsque c’était à Orleans. Le festival va rester à Selles a priori et donc j’y serais probablement l’année prochaine encore. Au dela de cela, j’essaie toujours de profiter des stands pour dessiner, chose que je n’ai que trop peu de tmeps pour faire régulièrement…. Voici donc deux dessins commencés et finis sur place. Pas mal comme rendement …

golden-japan

sans-ame

On trouve donc une petite nana en kimono au pentel et crayon doré qu’on trouve dans les magasins à Noel, ainsi qu’une nana victorienne qui est fortement inspirée de la saga d’Alexia Tarabotti par Cail Garriger, au pentel et à l’aquarelle ce coup ci.

J’vous l’ai déjà dit, mais j’adore les émissions sur le tatouage. Donc Ink Master qui passe tous les mercredi en prime time sur la 23. Du coup, hier je me suis posée devant ma télé avec mon cahier a dessin. Puisque l’inspiration semble me bouder, je me suis dit que j’allais faire les épreuves de la télé version dessin. Après tout, quand ils doivent tatouer un motif old school, bah j’ai qu’a dessiner un motif old school en même temps. Vous savez donc qu’hier les thèmes c’était Old School (hirondelle donc… Même si au niveau colo c’est pas aussi sobre que du old school), des mains en prière (la aussi un classique, que j’ai foiré) et pin-up !

praying-hands

hirondelle-old-school

pinup-GF

Tout a été colorié aux Faber Castel avec un fond à l’aquarelle. Je vendrais l’original de la pin-up aux Geek Faeries le week-end prochain. Il est vraiment dur de se defaire de son style … J’ai essayé pour les deux premiers mais c’est vraiment pas ça …

Seraf au japon #7 :

mai 26th, 2014 | Posted by Serafina in Japon | Voyages - (4 Comments)

Pour ce dernier jour à Tokyo, nous avons passé la matinée dans un endroit qui ne fait pas rever les touristes mais qui pourtant est bien necessaire … Une laverie automatique (ou Coin Laundry aka コインランドリー ). Nous n’avions guère emmené que l’équivalent d’une semaine de fringues et il était temps de laver tout cela. Heureusement, au japon, il y’a des laveries a tous les coins de rue, ou presque ! Il suffit de les trouver… Ce qui n’est pas forcément évident car elles n’ont pas de grands panneaux lumineux. Heureusement, il y’a google maps. Nous sommes allés a une toute petite (5 machines max), du coup, il n’y avait rien, meme pas de distributeur de lessive. Dans les plus grande y’a des mangas en libre service et des vendeurs de lessive. Après avoir été en acheter au 7/11 du coin, c’est parti.

japan

Alors pour ceux qui se demandent, au japon, y’a pas eu le choix entre whatmille programmes, y’avait que le lavage à froid. Tant mieux. La machine nous a couté 300yen (machine de 5kg) et dure 38 minutes (et pas 35, et pas 40, me demandez pas pourquoi). Comme j’avais rien a faire de précis, j’ai fait un tour dans le quartier. Dans un rayon de 50 mètres y’avait a peu près 8 distributeurs de boissons disséminés, alors j’ai comparé toutes les machines, pour finir avec du thé au lait chaud qui me faisait envie avant de me rappeler que le lait fait mal a bidou-sama.

coin laundry

Après les 38 minutes, un coup de retraitage de photos sur le macbook, c’est le sechage : 100yens les 10 minutes. Au final, on se sent un peu perdu, je vais vous l’avouer, mais si vous avez l’expérience de la laverie francaise, au moins ici c’est pas glauque et le public de la laverie c’est la mère de famille qu’a pas de place donc bon, on se sent carrément plus en sécurité qu’a la laverie de Blois (celle sur les quais est mega glauque…)

Après avoir mangé mon curry katsudon préféré en face de la gare d’Otsuka nous sommes allés a Shinjiku et plus particulièrement au Shinjuku Gyon, un jardin impérial grand et beau ou beaucoup de japonais s’étaient rendus ce jour là aussi. Nous avons pu y voir notamment des sakura en fleurs. Il faut savoir que les jardins public ferment tres tôt au japon (5h30 max) du coup, nous n’avons pas pu y attendre le coucher de soleil. .. Dommage !

Après cete ballade reposante, nous sommes allés errer dans Shinjuku et nous sommes tombés totalement par hasard sur un magasin d’art. Mon coeur a du louper un batement car il y’avait des rayons ENTIERS de trames. Et tous ces Neopiko sur lesquels j’ai fantasmé tellement longtemps. Je ne comptais pas chercher du matos a dessin au japon, mais tomber dessus, la, comme ca, je pouvais pas resister, c’est comme me lacher dans un Sephora ! (Mais un US ou y’a tout ce make-up qu’on a pas en France). J’ai tourné dans le magasin en m’extasiant sur tout, et en notant l’adresse (ou les coordonnées GPS dans Tripadvisor) pour revenir un peu avant la fin du voyage et TOUT ACHETER. Ou presque.

Traaaaaames ! Trames everywhere !

Traaaaaames ! Trames everywhere !

Pour notre dernier repas de cette partie du voyage, nous sommes allés manger au Shirokuma Café à Takadanobaba. Demain nous attendait ZE aventure : le départ à Kyoto. En attendant, j’vous met les tofs du Shinjuku Gyoen.

 

shinjuku shinjuku shinjuku shinjuku takadanobaba