Seraf’ in California #3 : Le Joshua Tree National Park

Le jour se lève sur Yucca Valley. Comme à mon habitude en france, je suis reveillée bien trop tôt pour ma santé mentale, mais le ciel était magnifique, je me suis levée le photographier, donc a partir de là, c’était foutu. Après un petit dej composé de porridge au sirop d’érable (j’ai un problème avec ça) et de gauffres, nous nous mettons en route pour le Joshua Tree National Park à quelques kilomètres de là.

Californie - Jour 2-21

 

california jour 3 itineraire

Californie - Jour 3-5

 

Californie - Jour 3-6

Californie - Jour 3-7

Ce parc est moins connu que ces grands frères comme le Yosemite mais vaut tout de même le coup. L’entrée est à 20$ pour 7 jours (même si nous n’y passeront qu’une journée). Il est à cheval sur deux deserts : celui du colorado et celui du Mojave tous les deux aux apparences bien distinctes. Le parc est traversé par une route goudronnée qui mème a des pistes ou a des chemins de randonnées. Certains sont petits et accessibles en une journée (1 mile pour la Hidden Valley ou le Barker Dam, 0,4 miles pour le Cholla Gardens) mais il y’a aussi de quoi y passer plusieurs jours avec des randonnées de 7-8 miles. Malheureusement le principe des road trip en 2 semaines sur un territoire aussi grand que la france fait qu’on ne peut pas explorer à fond.

Californie - Jour 3-2 Californie - Jour 3-3

Californie - Jour 3-8

Californie - Jour 3-9  Californie - Jour 3-10

Le parc doit son nom à l’arbre de Josué (Joshua Tree donc) , sorte de Yucca vraiment particulier, qui ne pousse que par la. Les reliefs sont étranges avec ces empilements de rochers. On se trouve bien dans un désert, il n’y a rien à des miles à la ronde et la végétation s’est adaptée à un climat rude. Nous avons découvert la Hidden Vallée, cachée au coeur des formations rocheuses, puis sommes montés à Keys View, un point de vue à 1591m qui permet de voir la Salton Sea, voir jusqu’au Mexique. Bon, par contre, il y’a actuellement des vents très forts qui parcourent la Californie et nous étions super exposés (et pas équipés) donc nous n’y sommes pas restés très longtemps. Plus au sud du parc, on transitionne vers le desert du Mojave et un des points d’interet ce sont les Cholla Cactus, nommés aussi Teddy Bear Cactus qui sont vraiment trop mignons, on aurait presque envie de leur faire des calins (en vrai mieux vaut éviter). Ils poussent par dizaines et c’est très impressionnant.

Californie - Jour 3-13

Californie - Jour 3-11

Californie - Jour 3-12

Californie - Jour 3-14

Nous étions au printemps donc certaines plantes étaient en fleur ce qui fait de jolies petites taches de couleurs dans ce desert. Malheureusement, 17h étant passé et nous avions de la route, nous sommes donc sortis par 29 Palms et sommes remontés vers Barstow où nous passons la nuit.  Barstow, c’est 40 miles de ligne droite, c’est assez ennuyeux mais aussi flippant car là personne ne vous entend crier c’est sur. Nous avons pris une toute petite portion de la route 66 une fois à Barstow (genre 3 miles), histoire de.

Bon, en vrai, c’est qu’on cherchait un Panda Express. C’est une collègue qui m’avait envoyé le lien de cette chaîne spécialisée dans le fast food chinois en Californie et il y’a en un peu partout pour le moment. Après le sandwitch du midi et les expériences moyennes de la veille, nous nous sommes dit que bon, ça semblait safe. Nous avons pris des plates soit 2 plats + un accompagnement pour 8$ chacun et hop. On a gouté le poulet à l’orange (délicieux), le poulet Teriyaki (ok mais sans plus) le Boeuf Saigon (délicieux) et le boeuf aux brocolis (trop épicé pour moi). Eh bien figurez vous que c’était super bon, la nourriture n’est pas trop grasse (pour du chinois aux US s’entend) c’est super copieux (j’ai pas fini mon deuxième plat)

Aujourd’hui, nous montons à Olancha en passant par la vallée de la mort. Let’s see.

Seraf’ in California #2 La Salton Sea

Je vous avais laissée le bidou à vide, dans la hâte du petit déjeuner. En réalité, il n’était pas prévu que le motel fournisse le petit dej’ gratuit, c’était pas dans la description Booking, mais je me rends compte que j’aurais eu du mal dans le cas contraire après l’arrivée qu’on a eu de devoir se mettre en route pour acheter un café et un donuts. Donc pour les prochains voyages, tous les hôtels du premier jour auront l’option petit dej. Na.

Donc j’ai voulu faire l’américaine, j’ai pris de l’oatmeal ! Vous savez ces flocons d’avoines. Je pensais que ca se faisait forcément au lait, mais y’en avait à l’eau chaude. J’en ai pris au sirop d’érable et j’adore cette bouille de flocons d’avoine dans de l’eau chaude. C’est visuellement degueulasse mais c’est chaud et réconfortant. Je crois que je vais en ramener en france pour sur. En réalité j’ai peu mangé, mon estomac n’appréciant que moyennement le régime que je lui avais fait subir la veille.

californie jour 2

Californie - Jour 2-1

Ce jour-ci, nous allions à la Salton Sea. Il s’agit d’un lac, crée par une crue du Colorado à la fin du XIXème, situé en plein desert, avec son aridité. Cela a été une destination très populaire car proposant de belles plages, une température plus que clémente. De ce fait de nombreuses constructions de vacances ont été fait. Si vous me connaissez vous vous demandez pourquoi une station balnéaire dans le desert m’interesse peut être… C’est qu’elle est morte ! Et bien morte ! En effet, une mer millénaire avait laissé du sel, et aujourd’hui ce lac est plus salé que l’Océan lui même ! Le poisson y meurt par dizaine et pourrit sur les plages et les plages jadis populaires sont désormais à l’abandon. Du tourisme de goth quoi.

Californie - Jour 2-7

Californie - Jour 2-2

Californie - Jour 2-3

Californie - Jour 2-4

Californie - Jour 2-5

Californie - Jour 2-6

Pour y aller, nous passons par Palm Springs très riche mais tout de même sans âme. Encouragés par la bonneexpérience du petit déjeuner, nous décidons de déjeuner dans un truc typique : un resto mexicain. Bah ouais, les Tacos, moi ca me vend du rêve depuis qu’ils en mangent tout le temps dans les livres. Bon, j’vous spoile direct, ca n’était pas épicé, mais c’était bien dégueulasse et sans le moindre interet. Ca c’est fait.

Californie - Jour 2-12

Californie - Jour 2-9

Californie - Jour 2-10

Californie - Jour 2-11

Nous sommes arrivés à la Salton Sea en début d’après midi, le soleil était à son comble. Il faisait 25°C mais avec le soleil qui tapait, j’étais en débardeur sans mal. Je ne regrette pas d’avoir emmené la crème solaire pour sur ! Bon, en cadeau bonus, ça pue tout de même très fort, La Salton Seaentre le sel et les poissons morts on peut pas dire que ca soit jouasse. Le spectacle est tout de même assez particulier mais interessant. C’est en tout cas assez loin des sentiers battus et même un samedi il y avait peu de monde.

Californie - Jour 2-13

Californie - Jour 2-15

Californie - Jour 2-17 Californie - Jour 2-16
Californie - Jour 2-20

Californie - Jour 2-19

Nous avons poussé jusqu’a Salvation Mountain, une sorte d’art moderne ultra coloré, dédié à la gloire de dieu et de la bible. C’est à la fois totalement surréaliste et totalement américain. Etant agnostique j’ai un peu du mal a comprendre les innombrables églises, congrégations et autres signes religieux qui pullulent ici. Qui en france écrirait sur sa porte d’entrée « que Dieu benisse la France » ? Sérieusement ? C’est vraiment particulier.

Après cela, nous sommes remontés à Yucca Valley, en essayant de trouver un supermarché pour acheter à manger pour le lendemain, en effet, nous allons dans le Joshua Tree Park donc mieux vaut prévoir un sandwitch. Bah c’est pas super évident de les trouver les zones commerciales aux US. Pour le soir, on a préféré la jouer safe niveau bouffe et aller à Jack, qu’est genre un McDo quoi. L’hamburger était bon, mais sans plus, quant au frites moins bonnes que chez McDo et surtout je me suis faite eu sur l’Ice Tea. En bonne Francaise, quand je demande un icetea, je m’attend à Lipton Ice Tea, le truc qui n’a pas le gout de thé mais qu’est bon. Bah non, j’ai eu du vrai thé, glacé ! L’arnaque est totale. Ou sont mes calories hein ?

Seraf’ in California #1 : De la loose de l’arrivée

Nous avons donc pris l’avion pour LA à 7h du matin, heure Francaise. Nous avions une correspondance à Franckfort pour partir. Si un jour vous vous le demandez sachez que c’est pensé pour et que la correspondance d’1h45 était largement suffisante. C’était notre premier vol avec Lufthansa et le service est très bien, les repas corrects même si on a eu deux fois du poulet celui ci était bon.

Nous sommes arrivés à LA vers 12h30 heure locale et c’est là que les merdes ont commencé. Dejà, la queue pour passer les douanes est impressionnante et nous sommes sortis au final de l’aéroport vers 14h pour découvrir que …. C’était le déluge. Vous avez des images d’une californie ensoleillée, du ciel bleu ? Bah vous l’oubliez, et vous mettez de la flotte mais genre tempête, du vent qui fait trembler les palmiers et un horizon noir. Nous avons donc pris le bus navette pour récupérer la voiture sous ce temps. J’étais pour le coup assez contente d’avoir emmené un chapeau même si ca n’était pas la destination première de celui-ci.

Nous avions reservé une voiture pour deux semaines chez Alamo, qui permet de récupérer sa reservation à une borne. Nous avions pris une standard et en faite, une fois la bas, vous choisissez vous même la voiture dans l’allée. Vous pouvez donc avoir de la chance et avoir le modèle que vous désiriez (la Chrysler) ou pas. Dans notre cas, elle n’y était pas, mais nous avons pu choisir entre une Dodge (la blanche) très belle mais à l’intérieur un peu léger et une Chevrolet noire, moins imposante mais à l’intérieur tout confort (prise USB, etc)

Californie - Jour 1 -2

Californie - Jour 1 -1

En réalité j’avais oublié que les voitures aux US c’était pas trop la même mesure que chez nous. On aurait pu se contenter d’une compacte. (Sachant que pour eux, une compacte c’est genre une Laguna quoi, en terme d’ordre de grandeur). On a pris la Chevrolet et on est parti. Nous avions 2h20 de route pour rejoindre Yucca Valley. Et si vous vous demandez pourquoi il n’y a dans cet article que deux photos de voiture c’est simple.

parcours californie Jour 1

Nous n’avons pas fait 2h20 de route mais plus de 5h. Entre les bouchons de sortie de ville et le déluge qui a innondé certaines parties de route (!!!!) nous sommes partis à 15h30 et nous sommes arrivés a plus de 21h avec une toute petite pause pipi/café de 15 minutes à un starbucks. Nous qui prévoyions d’acheter des trucs en supermarché avant de rejoindre l’hôtel pour avoir de quoi manger et partir le lendemain, bah, nous sommes arrivés, après 12h de vol, 5h de route, une nuit plus que sommaire, et nous nous sommes endormis. Nous n’avions même pas le courage de chercher une pizzeria.J’ai grignoté un gateau mais là il est 8h du matin et j’ai pas mangé depuis hier 11h dans l’avion. Et je commence un peu à crever la dalle. Heureusement que le motel où on réside y’a un petit déjeuner offert, je vais pas tarder à enfin MANGER.

Aujourd’hui, nous allons à la Salton Sea normalement, j’espère que ce ne sera pas le même calvaire mais pour le moment, on peut pas vraiment dire que ces vacances commencent bien.

Seraf’ in California #0 : Celle qui allait à LA(rache)

Il est 3h58, je suis assise dans un fauteuil somme toute décent à Charles de Gaulle et je me demande un peu ce que je fous là. Pourquoi est ce que je m’inflige une nuit fractionnée dans un aéroport, suivie de 14h de voyage ? (1h de vol, 2h d’escale, 11h de vol) Pourquoi est ce que je suis trop bête pour avoir pensé a emmener un sac de couchage ? Je ne suis pas sûre d’avoir trouvé une réponse digne a ces questions.

Selfie toilettes de l'aeroport tu peux pas test.
Selfie toilettes de l’aeroport tu peux pas test.

Après le japon, nous pensions faire un petit voyage en Mars. (Oui parce que l’option pas de voyage en mars était inconcevable, je ne VEUX PAS être là le 20 Mars). Un petit, genre l’écosse, pépouze, confort, peu de vol. Et puis un jour un collègue m’a dit qu’il avait vu des billets d’avion pour Los Angeles à 300€ aller retour pour mars. Bah on les a acheté le soir même. La reflection n’est décidément pas notre fort pour les destivations. Voici comment nous nous sommes retrouvés à repartir à l’autre bout du monde, sans préparation aucune (ou presque).

Nous partons donc 16 jours à peu près ou 17 j’ai oublié en réalité. Nous partons en road trip, à l’américaine évidemment, avec normalement une Chrysler 200 (eh ouais !) et nous allons faire le tour de la californie. En réalité, la fin du voyage n’est pas reservée et est assez floue. On pensait passer les 2 1/2 derniers jours à LA, mais il se trouve que le 27 il y’a le Décibel Tour (avec Abbath, High on Fire, Skeleton Witch et surtout Tribulation) à San Diego donc peut être qu’on va y pousser, et voir les pandas en même temps. Je ne sais pas trop, je pense qu’on verra sur place.

Capture d’écran 2016-03-11 à 04.05.02

Mon avion décolle à 7h et on arrive à 12h à LA, après il sera temps de récup la bagnole pour nous diriger vers la première étape qui est Yucca Valley qui permettra de voir la mer de sel et le Joshua Park à priori. La première partie du road trip est très nature, assez désertique, c’est la dernière partie qui sera civilisée, avec SF notamment où nous arrivons le 19. San Francisco fait partie des villes que je trouve mythiques, on verra donc si elle sera à la hauteur.

Comme d’hab, cela veut dire que ce blog va redevenir diantrement actif normalement, avec des photos tous les jours. Ce coup-ci, j’ai choisi d’emporter deux objectifs, mon habituel et un 50mm, on verra ce que ça apportera. J’ai changé de besace pour reflex, l’autre étant décédée au japon du coup, c’est pratique.

[Dessin] Michiru

Je me suis donnée comme but de faire une aquarelle par semaine. Bon, je me suis dit ça pour me donner une excuse d’avoir craqué lors de la vente privée Lefranc-Bourgeois l’autre jour (Nan, je n’avais pas vraiment besoin de ces tubes et de ce chevalet ni de ces toiles, MAIS BON). Donc, j’avais fait le croquis de ce dessin y’a trois-quatre semaines. C’est donc Sailor Neptune, où du moins, c’était censé l’être.

sailor-neptune

J’avais envie de tester une aquarelle plus chaotique que les autres et avec des mélanges de couleurs que je ne fais pas habituellement. C’est pour ça que c’est ombré au violet, et que y’a du jaune sur la peau. Bref. Je n’ai pas décidé de ce que j’en pensais mais ce qui est sur c’est que c’est drôle à peindre puisque c’est plutôt du WTF. Ca change de celle de la semaine dernière. J’aime beaucoup utiliser les pigments très saturés, c’est drôle.

J’ai aussi une Sailor Saturne qui traine en croquis dans un coin, j’ai pas encore décidé ce que j’allais en faire mais peut être aussi une aquarelle.

[Dessin] Sur la Sumida

Cette aquarelle a doublement foiré. Non, pas question ici de fausse modestie ou quoi, je sais bien que dans l’absolu elle n’est pas si pire, mais voilà elle n’est pas ce que je voulais. Premier Foirage. Hier soir, dabYo est parti à Tours pour un tournoi (de Smash, evidemment) et j’avais prévu de faire une aquarelle issue de ma lecture du moment : Le livre secret des Sortilèges de Deborah Harkness. Oui Laïla, si tu passes par là, mieux vaut tard que jamais. J’avais donc en tete, une sorcière blonde, cheveux aux vents, capeline noire et Oxford en automne en background. Bon, j’aurais probablement juste fait les arbres, l’architecture d’Oxford étant probablement au dessus de mes compétences. Comment est ce que je suis passée de ça à une Maiko regardant les Sakura ? Honnêtement ? Je n’en ai aucune idée. Je me suis levée de mon lit après avoir diné (de chips) et j’ai commencé a faire des Sakura. Et c’est pas ce que j’ai regardé en mangeant qui m’a influencé puisque bon, c’était le film sur Lemmy donc…

geisha

 

Le deuxième foirage, c’est que c’était censé etre une scène gaie, en plein jour, avec un ciel tellement beau qu’il virait au blanc. Sauf que voila, j’ai commis l’erreur contre laquelle je met en garde tout le monde qui me demande des conseils en peinture (pour ce qu’ils valent) pourtant, j’ai utilisé du noir. Putain. Et mon ciel est devenu terne. On a beau dire que tout est rattrapable en aquarelle, c’est faux. Enfin, disons qu’une fois le ciel souillé, si j’avais voulu avoir un vrai ciel bleu il aurait fallu que je sature beaucoup trop. Donc j’ai transformé la scène en crépuscule. Au final, je ne suis pas mécontente. Je trouve particulièrement les sakura réussi. Rien de miracleux hein, j’ai appliqué la peinture à l’éponge tout simplement pour donner cet aspect un peu flou. J’aime bien le violet dans les Sakura. Enfin, j’aime bien le violet tout court.

Bref, je ne sais pas quelle sera ma prochaine aquarelle, je veux bien des suggestions, je suis lancée. Faut dire qu’on a un peu réaménagé le bureau et du coup j’ai un secretaire qui peut rester tout le temps ouvert avec tout mon matos, c’est beaucoup plus stimulant. Avant, fallait tout sortir et tout reranger donc la flemme.

 

[Dessin] Always

V’la l’autre hé, pas un post pendant trois semaines et bam deux jours de suite. Le chaos est total. Pourtant, programmer des articles, c’est bon, je sais faire. J’étais d’ailleurs partie pour le faire. Et puis non. Okay, je ne fête pas la St Valentin, mais quel jour qu’aujourd’hui était le plus approprié pour poster cette aquarelle qui à des references à deux des plus belles histoires d’amour littéraires hein ? (Non, je n’exagère pas du tout).

auroresboreales

A la base, je voulais dessiner des aurores boréales. Je sais pas trop pourquoi j’en suis arrivée là, peut être car j’ai causé voyage avec Malicia vendredi et que Malicia = Islande et que Islande = Aurores Boréales ? Je sais pas mais c’est possible. Sauf que bon, les aurores seules, ca suffisait pas, donc pof, la biche.

Je suis assez satisfaite du truc, déjà car j’ai reussi a rendre le Patronus au final assez crédible, suffisamment transparent sans trop l’être. Pour la peinture en elle même, tout le fond est fait à l’aquarelle, aux crayons aquarellables et à la vodka. Vous voyez les blancs en haut a droit ou autour de la biche ? Eh bah, c’est obtenu en versant une goutte de vodka sur de l’aquarelle bien mouillée. Du coup, la bouteille de Vodka a élu domicile dans mon secrétaire du bureau. Si un jour quelqu’un y rentre, il va me prendre pour une sacrée alcoolo. J’avais testé cette technique en Octobre sur mon dessin de The Crow je crois, mais je ne la maitrisais pas encore, là ca y est.

Pour les arbres au premier plan mon aquarelle n’était clairement pas assez opaque donc j’ai utilisé le noir de mes Colorex. J’aurais sans doute pu prendre de l’encre de chine, mais le colorex est plus smooth à utiliser.

Ps : Et oui je SAIS que y’a pas d’aurores boréales ce soir là. Mais liberté artistique, tussa.

 

[Dessin] La Serenissima

L’autre soir, je gisais pleine de grâce, entre mes chips et ma bière sur le canapé du bureau, trop seule à mon gout, quand une idée de peinture m’est venue. Il ne faut pas trop reflechir dans ces cas là. Et pour une fois qu’un soir où j’étais seule j’avais une idée vaguement productive, il ne fallait pas la laisser fuir. D’habitude quand dabYo va manger sans moi, je suis plutôt dans l’extrème opposé. Bon, on était quand même un soir de loose, donc descendre en bas chercher mon matos était bien trop difficile, je me suis contentée de ne pas perdre le fil. Et ce matin, je suis allée m’acheter un pack de feuilles A5 (je n’avais plus que des A4) et j’ai matérialisé la chose.

venise

Pourquoi Venise ? Pourquoi pas ? Je pense qu’il faut remercier le bouquin que je lis, Assassini de Jon Courtenay Greenwood. C’est mauvais à tous égards hein, n’allez pas prenre ça pour un conseil. Mais ça se passe dans la Serenissime. Je j’ai jamais été fascinée par Venise. Mais depuis que je lis des livres qui s’y passent comme celui-ci ou Kushiel l’année dernière, je commence à avoir envie de découvrir cette ville et à la trouver fascinante. Oh pas pour les gondoles et les guimauves, mais pour son histoire bien cruelle et le carnaval qui est quand même le summun des faux-semblants.

J’ai jamais posé un orteil sur les canaux de Venise, j’ai donc cherché des images d’inspiration pour commettre le truc ci-dessus. Je n’en suis même pas mécontente, car pour une fois je n’ai pas abusé d’effets. J’ai tendance a abuser du sel ou de l’alcool (pour faire des effets sur le papier hein, pas pour autre chose !) pour masquer la nazitude totale de mes background. On peut dire que j’ai fait des efforts, car si vous me connaissez vous savez que les background c’est ma bête noire. En bonus vous avez du stylo blanc et des marqueurs de Noël, normal quoi.

Allez, j’ai trouvé le fil du prochain dessus, des aurores boréales et une biche. Oh Wait.

[Dessin] Il parait qu’on a tout le mois non?

Tout le mois pour quoi ? Mais pour souhaiter la bonne année bien sûr ! Habituellement mon premier dessin de l’année est ma carte de voeux mais j’ai beaucoup tardé ce mois ci. Il faut dire qu’il a commencé pas très drôlement. M’enfin, entre deux passages à vide, voici donc mon dessin pour vous souhaiter une bonne année 2016.

happy-new-year-2016

Il a été réalisé à Clip Paint Studio et fignolé a toshop, je suis pas fane du visage de la madame mais bon, c’est doux et gentillet, nope ?  J’aime bien Clip Paint Studio , vraiment, ca permet de faire facilement des effets pas mal. J’ai du passer 3h sur celle là, je pense, j’ai pas trop trop compté. Je voulais la finir ce week-end car le prochain je vais au ski à Super Besse avec les collègues ( je vais donc souffrir puisque je suis nulle) et après ça emmène vachement loin.

Enfin, j’espère que votre début d’année s’est bien passé et que cela continuera comme cela.