Je vous avais laissé avec un teasing de ouf à Vik (ou à la guesthouse Vellir pour être éxacte). J’avais regardé les prévisions sur Vedur, je savais donc que ce soir là, le ciel serait clair et l’activité geomagnétique importante, du coup, les chances de voir des Aurores Boréales étaient énormes. A peine avais-je fini de décharger mes photos que la tenanciere de l’établissement tappe à la porte de la chambre. « Do you wanna see the Northern Lights ? ». OF COURSE I WANNA.

Nous sommes donc sortis, rapidement, pour découvrir dans le ciel les aurores qui ondulaient au dessus de la guesthouse. Le soleil n’était meme pas totalement couché ! Les photos les plus « vertes » sont les plus proches de ce que l’on voyait. En réalité, jusqu’a minuit ou le ciel s’est couvert, des aurores sont apparues toutes les 20 minutes à peu près, c’était l’orgie. Du coup, aprèsl’extase d’en avoir enfin vue, la photographe s’est reveillée et à tenté un peu tout et nawak avec son appareil. Je suis contente de certains clichés. On ne voyait pas les parties violettes irl, c’est d’autant plus marrant de les voir sur la « pellicule ». C’est un peu comme developper des photos à l’ancienne. J’ai shotté en RAW et rattapé à lightroom. Les photos sont super bruitées (mais ça se voit pas trop à la taille ou je vous les met) et sont prises à plus de 2000ISO. Pour le coup, je comprend les roadtrip photos à la recherche d’Aurores. Y’a peu de phénomènes aussi interessants à photographier et développer !

Islande - Jour 5 - Aurora-1 Islande - Jour 5 - Aurora-2

Islande - Jour 5 - Aurora-3 Islande - Jour 5 - Aurora-4

Islande - Jour 6-1

Du coup, on s’est couchés tard, et j’étais super excitée donc j’ai déliré la moitié de la nuit , je me couchais et en fermant les yeux, je voyais des aurores. Rah je suis trop contente de les avoir vues ! J’espère en revoir bien sur, mais dejà c’est tellement bien.

Le lendemain, nous avons bien mangé au petit dej, et nous sommes retournés à Dyrholaey là où il y avait la route coupée. On se disait que peut être… Eh bah oui, il y’avait plus qu’une vague flaque, donc nous sommes passés. Le paysage était bien sûr totalement différent de la soirée précédente. C’est aussi quelque chose de frappant ici, le paysage peut changer du tout au tout.

Islande - Jour 6-2

Islande - Jour 6-3

Islande - Jour 6-4

Islande - Jour 6-5

Islande - Jour 6-6

Islande - Jour 6-6 Islande - Jour 6-7 Islande - Jour 6-8

Je comprend la réputation de ces falaises car elles sont réellement impressionnantes, même si la route pour y monter m’a bien fait flipper car elle monte à flanc de falaise (le combo voiture + etendue d’eau salée à perte de vue je trouve cela totalement contre nature,sachez le).

Ensuite nous avons entamé la traversée du desert -de lave- pour aller jusqu’au parc Skaftafell. C’est vraiment une ballade en voiture à faire, car les paysages sont lunaires à souhait avant d’arriver au parc. De nombreuses balades en partent en été, mais pour nous, nous avons du nous contenter de la Svartifoss, une tres belle cascade entourée d’orgues. Nous n’avons pas pu descendre au pied par contre, car c’était trop glacé. C’est un truc qu’il faut savoir si vous allez en Islande en Mars (ou avant) il y’a beaucoup de choses fermées et c’est normal. Du coup, il faut trouver les informations sur ce qui est ou non accessible. Impensable de prendre les routes F par exemple. De même beaucoup de randonnées sont fermées. Ce n’est pas grave, car vous avez les paysages glacés en échange mais faut éviter d’être décu.

Islande - Jour 6-9

Islande - Jour 6-10 Islande - Jour 6-11

Islande - Jour 6-12 Islande - Jour 6-13

Islande - Jour 6-14

Nous avons ensuite fait demi tour pour retourner à Kirkjubaejarklaustur (…) où est notre guesthouse ce soir. Faut savoir qu’entre Kirkmachinchose et Hofn 200km plus loin c’est genre le desert total, donc on a préféré faire une halte au milieu pour pouvoir demain aller voir le Jokulsarlon sans trop se presser. En faisait les 50 kilomètres nous avons encore pu apprécier la frénésie du temps Islandais puisque … nous nous sommes trouvés sous la neige, jusqu’a avoir la route totalement blanche. Ce pays est dingue.

Islande - Jour 6-15

Ce soir, on dort donc au chaud, avec un wifi dans les parties communes uniquement (non chauffées, je les soupconne de vouloir nous desintoxiquer). Cela fait désormais 6 jours que je ne me nourris que de nouilles chinoises et de chips le soir.

8 comments on “Seraf’ en Islande #5 : Du désert au Sud”

  1. je suis tellement jalouse en voyant les photos des aurores boréales! je n’avais pas pu en voir quand j’étais en Islande (Février n’est pas le meilleur mois pour les aurores boréales…) mais j’ai quand même passé une nuit blanche à scruter le ciel car il y avait des chances qu’elles apparaissent à 3h du mat’…finalement, une vieille trace verte dans le ciel , rien à voir avec ce que tu as pu admirer!

    • Oui, je mesure la chance d’en avoir vu d’aussi intenses ! A priori je n’en reverrais pas du séjour si j’en crois les prédictions.

  2. Ahhh du coup t’as vu les champs de lave hantés ? (Eldhraun, c’est entre Skogafoss et Jokulsarlon^^ tu peux pas manquer^^)
    Et sinon oui, je me rappelle que même en été, une fois qu’on a dépassé Skogafoss, c’était désert, gris, il y avait un côté très « froid » sur le lieu, sûrement à cause de tous les glaciers dans le coin.
    Et TOP COOL pour les aurores !!! :)

  3. Cette nuit là, l’activité était tellement fortes qu’elles sont même apparues ici (Nord de la France). Faiblement, mais il y en a eu. Après, c’est sûr qu’elles n’étaient pas aussi belles que celles qui tu as vues en Islande.
    Bonne continuation de séjour!

  4. Les aurores boréales sont magnifiques *.* (Et je trouve les photos très belles)
    Hé ben, grèle, pluie, neige… En dirait les giboulées belges (mais en plus impressionnant quand même!) :p

Répondre à Spellofthemoonlight Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *