Chat

[Dessin] Du crâne et des camélias

Ce week-end je suis seule à la maison. Du coup, si je me nourris uniquement de chips et de bière et qu’il me faut nettoyer la maison pour les locataires Airbnb qui arrivent, je trouve évidemment le temps pour dessiner et c’est ce que j’ai fait hier soir.

catskull170

J’ai donc essayé de faire un dessin qui pourrait être un design de tatouage ou de t-shirt. Ca me fait bosser la composition et ça m’apprend à dessiner des crânes. Il s’agit bien sur d’un crâne de chat et de camélias. La colo est faite aux copics. Je ne suis pas mécontente du rendu. J’ai paumé ma trousse donc il ne me restait plus comme matos que des stylos un peut trop gros et donc ça fait des gros contours ce qui change un peu.

N’est pas mort ce qui à jamais dort

J’interrompt légèrement les programmes joyeux de Seraf’ au Japon, pour un article malheureusement beaucoup moins drôle.

chtulhu-loves-da-freiboite3

Hier, le 21 Mars, entre 6 et 7h heure française, Chtulhu est décédée. Chtlhu, notre premier chat, dont je vous annonçais l’arrivée ici même il y’a un peu moins de 6 ans (à l’époque ou je racontais beaucoup my life ici). Chtulhu, qui avait un souffle au coeur depuis sa naissance comme une épée de Damoclès. Nous savions qu’a tout moment, son coeur pourrait lâcher et qu’il n’y aurait malheureusement rien à faire.

A chaque visite chez le véto, ce dernier semblait étonné qu’elle aille bien, ne semble jamais essoufflée et autre, car son souffle était vraiment important. Malheureusement, il aura choisi pour se réveiller ce foutu souffle que je sois à 12 heures d’avion de la. Cela faisait déjà un bout de temps que Chtulhu était chez mes parents car elle ne supportait plus d’être avec les deux autres a la maison. Elle y était devenue un chat bien éloigné de l’image de démon que ceux qui l’ont connue chez moi ont d’elle. Elle était mignonne, se laissait caresser et ma mère la brossait tous les jours. Si vous avez connu Chtu, imaginez la se faire brosser !

Et puis, d’un coup, elle a peiné a respirer. Ma mère l’a emmenée chez le veto qui lui a donné des cachets contre la douleur, mais il n’y avait malheureusement plus rien à faire, et le 21 a l’aube elle est partie. Ma mère a été tout le temps avec elle et m’assure qu’elle n’a pas souffert. Dans un sens, tant mieux, qu’elle soit partie vite, sans souffrir, en paix. Mais quand meme, c’est beaucoup trop injuste.

Je dois dire que je me sens réellement mal d’être si loin, de ne pas avoir pu la voir une dernière fois. Elle m’aurait tapée quand j’aurais essayé de la caresser bien sur, mais bon, c’était Chtulhu, notre premier chat, qui était certes une terreur mais qui était unique et avait sa personnalité. Son amour des hauteurs, capable de sauter a plus d’un metre cinquante sans élan, son amour du petit salé aux lentilles et du gâteau au yaourt, sa passion pour la fenêtre et pour pisser sur les plaques de cuisine, sa capacité a tapper et terroriser n’importe quel chat. Et j’en oublie car bizarrement ma vision est un peu trouble. Je pense que mes lunettes ont grandement besoin d’être nettoyées.

Certains trouveront sans doute débile d’écrire un post pour parler de la mort de son chat, mais pour ceux qui ont des animaux, je suis sure qu’ils comprendront. Je tache de ne pas trop y penser et de ne pas culpabiliser mais c’est dur. Je suis allée à Nara aujourd’hui, qui est magnifique, mais dès que je m’arrête de marcher et que je me pose, pour manger ou dans un café, c’est immédiatement vers Chtulhu que mes pensées se tournent. Je n’arrive pas a me dire que je ne la reverrais plus jamais et qu’elle ne nous tapera plus , qu’elle ne terrorisera plus aucun invité.

Chutlhu était un chat de gouttière, trouvé via une copine a ma soeur. Il parait que la mère avait tué tous ses autres chatons, mais ce n’est pas très clair, peut être Chtu y était elle pour quelque chose. Parait qu’ils étaient à la cave, sa mère et elle. Avec une enfance pareil, pas étonnant que ça ai donné une telle terreur. Mais bon, malgré tout, Chtulhu, on l’aimait. Certes elle avait pissé sur les multiprises et fait sauter le courant, certes elle avait pissé sur des livres que j’avais importé de l’étranger, mais tout de meme c’était Chtulhu. Un chat avec une telle personnalité, plus qu’aucun de mes autres chats. Et c’est pas son allure famélique qui aurait dit le contraire.

Chtulhu

Enfin, il parait que c’est la vie, et que les chats en ont 7, alors je suppose que Chtulhu s’est déjà réincarnée dans une autre terreur, et qu’on la recroisera peut être à nouveau. J’espère au moins que dans cette nouvelle vie, elle n’a pas de souffle au coeur et ne commence pas la partie avec un tel malus. J’espère qu’elle trouvera une famille aussi aimante que dans celle ci, par contre.

Elle a été enterrée chez mes parents. On lui plantera un arbre, sans doute un camélia du japon, y’en a tellement ici, et ça fleurit en ce moment, alors chaque année, elle aura un arbre fleuri. Et qu’on ne me parle plus jamais de mon anniversaire.

chtulhu_blogfev_6

Repose en paix Chtulhu, terrorise bien tout le monde la ou tu es, on te gardera toujours un reste de petit salé.

Strip : Pixie 2

Voici un strip que j’avais fait pour le magasine en ligne Pixie qui apparement n’aura connu qu’un numero XD.

Bon, c’est pas grave, ce strip avait été interessant à faire :D  Et je suis sure que si vous avez un chat, vous vous reconnaitrez aisément.

 

 

Once you’re a goth, you’re always a goth.

Le titre de cet article est directement tiré de l’article du Guardian de ce jour, qui pour une fois, s’interesse au monde goth avec rien de moins qu’une interview de Carl McCoy , leader des Fields of the Nephilim (un de mes groupes favoris, que j’irais voir à nouveau cet octobre. La sortie de leur live m’a replongée encore plus avant dans cet univers si particulier. Et puisqu’ils ne passent pas en france, je retournerais dans cette chère ville de Londres. Cette année, je fêterais Halloween dignement).

Bien que la galerie photo soit sujette a controverse et focuse plus sur le style victorien que sur celui « des origines », c’est un très bon article. Et qui me fait me dire que je crois que je n’ai jamais été aussi goth que maintenant, à 25 ans. Je suis tombée dans la potion maléfique il y’a bientôt 10 ans maintenant. La majorité des « goth » s’assagissent avec le temps, et l’entrée dans la vie adulte signifie pour beaucoup l’arret des looks extravagants, l’arrivée des couleurs et des tenues « corporate ». J’ai voulu, j’ai passé mes premiers mois de working girl en chemise blanche et pantalon. Et puis. Et puis non. J’ai repris mes jupons, mes 20 trous, et je suis redevenue ce que j’ai toujours été. Etre dans des habits qui ne me conviennent pas et qui me mettent mal a l’aise, non merci.

Et encore pire, a l’heure ou on penserait que j’arreterais, que je rentrerais dans le moule, j’ai utilisé mes payes pour m’acheter des new rock, des demonia et autres tenues pas tres tres corporates. Tout ce que je voulais dans mon adolescence pauvre, et qui était bien au dessus de mes moyens, maintenant, je peux me l’acheter. Les concerts ou je voulais aller avant, maintenant je peux y aller. Et je plonge, doucement, et surement, de manière irréversible du coté sombre de la force. J’envisage de mettre du papier peint a rayures à la shirley dans une de mes pieces.

Je ne sais pas si je suis en train de faire ma crise d’ado a cet age, mais en tout cas, j’assume  et sans doute bien plus qu’il y’a 4 ou 5 ans. J’ai l’impression, enfin, depuis quelque temps, de savoir enfin, a peu près ce que je suis, et ce a quoi je tiens. C’est pas un cheminement aisé. Je suppose que c’est ca l’adolescence, ce chercher. J’ai jamais réellement eu l’impression de me chercher, mais en tout cas, je suppose que je ne savais pas réellement ce que je deviendrais. Aujourd’hui, après tout ce temps, je pense que je sais que ca fait partie de moi. Je suis pas plus depressive qu’une autre (enfin, peut etre maisc’est pas le sujet), c’est pas une rebellion, c’est juste moi. J’aime l’article du guardian. Car pour beaucoup, etre goth, c’est juste un trip d’adolescent, une rebellion a la noix, une passade, qui ne durera pas. Et je ne compte plus tous ceux qui m’ont dit que « maintenant c’était fini tout ca », que j’entrais dans la vrai vie.

Eh bien, non.

J’ai 25 ans, je suis ingénieure, mon adolescence est derrière moi, je suis goth, et je vous emmerde.

 

Abbath ?

Cela fait longtemps qu’on parle Alexandre et moi d’avoir un troisième chat. Quasiment un an en faite. On a Lemuria qu’on aime, Chtulhu la sauvage, mais qu’on aime quand meme. Mais  tout de même un troisième chat, ce serait bien. On savait quel genre de chat , on savait comment l’appeler suivant sa robe, on avait failli plusieurs fois, mais on n’avait jamais sauté le pas.

Hier on a rencontré des petits chatons. Donc la petite chose en photo ci-dessus. On a laissé une option (qui n’engage à rien) sur elle. Elle est magnifique, une petite Maine Coon black silver blotched tabby et blanc . On va encore reflechir evidemment, car un chat c’est pas un engagement à la lègère, mais il y’a de forte chances qu’elle nous rejoigne fin janvier. Elle serait stérilisée, socialisée et non habituée à l’extérieur, ce qui simplifierais grandement ‘intégration avec nos bestioles.

N’est-elle pas mignonne ?

Et oui, elle s’appelerait Abbath.

I must be Dreaming #1

Once Upon A Time … Seraf était une adolescente golgoth qui racontait ses rêves dans son blog et titrait ses posts de paroles de chansons aussi darkinettes que du Evanescence ou du Nirvana. Old habits die Hard comme on dit. Je reprend le flambeau et vous raconte mon rêve de la nuit dernière. Pourquoi ? Parce que j’ai envie. Peut être cela vous fera-t-il rire. Peut être pas.

Donc, Alexandre et moi sommes dans la maison de mes parents, comme elle l’était quand j’y habitais encore. Nous sommes seuls, sur le canapé dans le salon et il fait nuit. Bien que dans la réalité la maison ne soit proche que d’un ruisseau, en ce moment, c’est  une crue, mais une crue avec des vagues (…) et donc  par vague, de l’eau entre dans la maison, puis ce retire. Nous en subissons une, il n’y a pas plus de 5cm d’eau, mais tout de même. Quand la vague se retire, nous prenons l’escalier et montons dans la chambre de ma soeur.

De la, on ouvre la fêntre pour voir dans la rue l’eau s’avancer. On n’a même pas peur. Par contre, à coté de la fenêtre de la chambre de ma soeur, il y’a le toit d’une autre maison, un toit plat. Et sur ce toit, il y’a 8 chats, très beaux, et leurs petits. Un des chatons rampent vers le rebord de la fenêtre c’est un petit tigré, avec les yeux encore fermés. Malheureusement il meurt dans ma main. Il y’en a un autre, il est blanc avec des taches noires. Il est vivant, et je le tiens contre moi.

Je veux un nouveau chat. Et pour la crue, je ne sais guère. C’est lié aux inondations dans le sud, sans doute, liées au fait que chez mes parents la crue du Cher nous touchait régulièrement.