Seraf’ Goes to India #14 : Bikaner jour 2

Ce deuxième jour à Bikaner était plus chargé puisque nous avions prévu de faire le fort, de changer nos roupies et enfin d’aller faire une balade a dos de dromadaire au coucher du soleil avant de prendre le train de nuit en direction de Delhi.

Le fort était situé a 700mètres de notre Hôtel et nous y sommes allés à pied. C’est à l’opposé de la vieille ville et c’était beaucoup plus safe à marcher, on a même vu un parc presque propre. De tous les forts que nous avons fait, seul celui de Bikaner se trouve au sol, il a certes des remparts et tout, mais ce n’est pas un fort en hauteur qui surplombe tout, il est plus un peu un fort d’apparat on dira. Il n’en reste pas moins imposant. Il est plutôt bien restauré et la visite prend 1 à 2h. Il y’a de très belles pièces très décorées mais aussi un musée comprenant un certain nombre de pièces de collection du maharadjah de Bikaner. Il faut savoir que Bikaner a été longtemps un état indépendant, qui était sur la route de la soie, qui a ensuite periclité, jusqu’a ce qu’un de ces rois se mette a vendre des chameaux aux britanniques lors de la guerre contre l’afghanistan, et la l’état est devenu riche, étant le premier état 100% electrifié par exemple. Donc on rend hommage à ce roi dans le palais, avec notamment ses petites cuiller ou une epave d’avion de la WWI que les anglais lui ont offert.

bikaner-jour-2-1

bikaner-jour-2-3

bikaner-jour-2-4

bikaner-jour-2-5

Après cette visite, étape obligatoire dans la cohue du moment : changer ses billets. Nous avions en effet la veille d’arriver ici retiré 20 000 roupies , uniquement en 500 et 1000 qui n’étaient donc soudainement plus valides. Le ministre a décidé que ces valeurs n’étaient plus valide, les indiens sont invités a les échanger en billets de 100 ou 20 avant l’arrivée des nouveaux billets, à hauteur de 4000 roupies par personne. Le reste doit aller sur des comptes en banque. Nous sommes cependant a Bikaner, une toute petite ville et non touristique. Ce qui fait qu’on a du aller voir le chef de la banque, qui a du passer un coup de fil pour savoir si les passeports ca comptait comme pièce d’identité, nous a fait remplir des formulaires et après il fallait faire la queue avec a peu près 40 autres indiens qui attendaient déjà. Enfin, ce qu’on aurait fait, mais il se trouve qu’en inde, surtout rurale, on ne mélange pas les hommes et les femmes. Il était donc impensable que je fasse la queue avec les indiens, ils m’ont tous dit de passer devant, et nous avons échangés la limite maximum de nos roupies (8k donc) en 15 minutes.

Pour les autres 12 000, Heureusement, notre hôtel a accepté les billets dépréciés pour payer la chambre, ce qui fait qu’au final, nous n’avons presque pas perdu d’argent. Mais aujourd’hui, alors que je voyage touche a sa fin (j’écris cet article avec deux jours de retard) nous sommes toujours sur nos roupies échangées. car il nous a été impossible de retirer de l’argent, les ATM étant pris d’assault. On a fini le voyage avec en gros 50€ pour 3 jours. Bref.

bikaner-jour-2-6

bikaner-jour-2-7

De retour à l’hôtel, nous avons embarqué pour une promenade a dos de dromadaire. Oui, je sais c’est touriste, attrape nigaud, tout ce que vous voulez, mais bon, c’était à tester. Nous avions prévu 1h30 dans le désert, un arrêt pour le coucher du soleil et le retour. Ma soeur ayant déjà fait ce genre d’excursion m’avait prévenue que ca faisait mal que c’était inconfortable, et elle elle avait detesté, donc autant vous dire que je pensais que je n’apprecierais pas.

Finalement, ça allait totalement, on est haut mais c’est stable, c’était assez confortable, mêmesi mon genou a très vite eu mal a tapper contre la selle, j’ai fini avec des bleus. Le desert du Thar est un désert assez vert en cette période post-mousson, même si il y’a bien des dunes de sables. C’est aussi un des plus denséments peuplés (c’est l’inde quoi) donc nous avons croisé beaucoup de fermiers et autres troupeaux. C’était une expérience a tenter. A noter, être dans une petite ville, loin des sentiers battus des hordes de touristes a du bon : c’était bien moins pollué et donc c’était le premier ciel bleu en trois semaines et le premier coucher de soleil qui ressemblait à quelque chose.

En parlant d’expérience à tenter, le train de nuit en était une aussi, et nous sommes partis à 22h30 de Bikaner pour une arrivée prévue a 6h30 à Delhi. Vous connaissez mes capacités à m’endormir si vous me cotoyez IRL, vous ne serez donc pas surpris de savoir que moi , mon petit sac de couchage, ma couverture et la couchette avons passé une bonne nuit en mode blackout total, et reveil dans les vapes totales au terminus du train.

 

Categories: Inde, Voyages

1 comment

  • Cyrielle

    Cette galère les sous >_< J'ai tellement hâte de voir les photos XD Le lampadaire sur une des premières photos m'a fait rêver ! les bâtiments aussi of course

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>