Pour ce dernier jour, nous avions prévu de visiter la péninsule de Rekjanes, au sud de Reykjavik où se trouve le Blue Lagoon et l’aeroport qui serait notre dernière étape. Nous avions depuis le début prévu de finir notre périple au Blue Lagoon. Le Blue Lagoon est une sorte de spa à ciel ouvert, une eau laiteuse en plein-air entre 37 et 40 degrés entouré de lave. Un environnement idyllique qui ferme à 20h en hiver. Ideal donc pour occuper la fin d’après midi avant d’aller dormir à l’aeroport (et donc au passage prendre une dernière douche).

islande - jour 14-4 Capture d’écran 2015-03-28 à 20.14.51

Mais avant, nous sommes descendus de Borgarnes à Reykjavik. Un tunnel sous l’eau relie Akranes à la capitale, mais le détour par le fjord promettait de beaux paysages d’après le guide, alors nous l’avons pris même si il faisait 60km. En effet, c’est comme les fjords d’Egilsstadir en moins gros.  islande - jour 14-3

Eglise de Borganes
Eglise de Borganes

Nous avons ensuite fait la peninsule de Reykjanes par le bas. C’est une très belle zone, mais décidément, toute cette région de Reykjavik est totalement timbrée au niveau du climat. De Borgarnes au Blue Lagoon, nous avons alterné toutes les 30 minutes entre neige, pluie, grèle et beau temps. Totalement dafuq ! Le temps a été plus stable dans les autres parties de l’île, donc est-ce du à la région ? Je sais pas, mais c’est dingue et totalement imprevisible.

 

islande - jour 14-2

islande - jour 14-5

islande - jour 14-6

 

islande - jour 14-8

islande - jour 14-9

Au alentour de 17h, nous nous sommes rendus au Blue Lagoon. Clairement, le truc le plus cher que nous ayons fait du voyage, puisque l’entrée est à 35€ par personne… OUAIS. Rien que cela ! C’est donc une source d’eau chaude (non naturelle, l’eau y est amenée, mais n’est pas traitée) dans un cadre de lave. L’eau est très chargée en silice, ce qui en fait une eau censée être pleine de bienfait (jeunesse, soins des maladies de peau, etc) mais soyons honnête, c’est surtout pour le bain chaud qu’on y va.

Nous étions (surtout moi) un peu circonspect à l’idée de payer si cher. Je ne dirais pas que cela vaut son prix, j’en sais rien, mais ce qui est clair c’est que c’est clairement une expérience à faire si on va en Islande, au moins une fois, car on ne verra pas cela bien souvent. C’est une usine, une attraction à touriste, c’est clair. Mais c’est bien fait, et c’était une manière idéale de finir. Je n’ai évidemment pas pris de photo, mais je vous en mets une officielle, que vous ayez une idée de ce de je cause.

blue lagoon

Nous sommes ensuite partis pour Keflavik, rendre la voiture et attendre l’avion. Parlons un peu de la voiture d’ailleurs. Je ne vous l’ai pas dit, mais nous avons eu un pet au pare-brise à la fin de la première semaine, et les derniers jours nous avons aussi eu une grosse fissure d’environ 15cm, nous avions un peu peur qu’il ne tienne pas jusqu’a la fin. Pourtant, nous avons été prudents hein, mais les routes sont de mauvaise qualité en Islande et une voiture croisée nous a balancé un gravier. Heureusement, nous avions pris l’assurance gravier, nous n’avons donc eu qu’une franchise à payer. Je ne peux donc que vous la recommander.

Pour info, nous avions loué chez Blue Rental Car, qui étaient le meilleur rapport qualité/prix et nous en avons été très contents. Ils répondent à tous leurs mails, nous avons pu changer l’heure et l’endroit où rendre la voiture sans supplément quand nous nous sommes rendus compte que nous ne pourrions pas aller à Keflavik en bus. Ils sont ouverts 24/24, vraiment, on en est content et on vous les recommande si vous louez un 4×4 en Islande.

L'usine à coté du Blue Lagoon dans la nuit.
L’usine à coté du Blue Lagoon dans la nuit.

Après cela, nous avons pris nos valises et marché 3 minutes pour aller à l’aeroport. Evidemment, à ce moment là, devinez quel temps il s’est mis à faire ? Eh oui, il a grêlé !!!!!! Bien sûr l’Islande ne pouvait pas nous dire au revoir autrement que comme cela. Il y’a de super mauvais avis sur l’aeroport de Keflavik pour y passer la nuit (connaissiez vous le site SleepingInAirports.net ? Moi je connaissais pas, Internet m’épatera toujours) eh bien sachez que ca a été très bien. Il y’a en effet des pancartes disant qu’il est interdit de dormir/cuisiner dans l’aeroport mais aucun gardien ou autre n’a essayé de nous réveiller. Par nous, j’entends la 20aine de personnes qui comme nous y passaient la nuit. Bon, les sièges ont en majorité des accoudoirs donc c’est pas le plus pratique pour dodo, mais ça se fait. De plus, il y’a un wifi gratuit, donc clairement si vous vous posez la question, ça se fait. Evidemment, ca doit être différent en été, doit y avoir beaucoup plus de monde et ca doit être pour cela les commentaires négatifs, mais vraiment je m’en suis faite pour pas grand chose !

Nous sommes partis à l’heure cette fois ci, et sommes rentrés en france. J’ai dormi 3 fois 1h30 (une fois à l’aéroport, une fois dans l’avion et une fois dans le train) ce qui fait que je n’étais pas SI fatiguée hier soir.

Cette série d’articles en direct de l’Islande est donc terminée, mais cela ne veut pas dire qu’on n’en reparlera pas. Je sais que certains d’entre vous préparent à plus où moins long terme un voyage là-bas, donc hésitez pas si vous voulez un article avec mes adresses de guesthouse, bon plans ou autre….

2 comments on “Seraf’ en Islande #13 : La fin du voyage”

  1. J’ai lu tous tes posts, vu tes photos, et maintenant j’ai envie d’aller en Islande et de voir des aurores boréales et des sculptures de lave, des cascades, des églises mignonnes, la mer et la neige.
    Par contre, comme vous avez fait beaucoup de voiture, c’est pas trop fatigant/lassant d’avaler tous ces kilomètres ? Et niveau températures et ressenti, c’est comment ? Il a pas l’air de faire trop froid mais c’est peut être l’illusion du ciel bleu !

    • Héhéhé ! Je suis contente de te donner envie !

      Pour la voiture, je ne me suis mise à mettre les cartes qu’a la fin (j’éditerais les premiers) qui sont les jours où on à fait le plus de route. Mais bon, le maximum à du être de 300km , donc ça reste relativement correct. Bon après c’était pas moi qui conduisais donc …

      Pour le froid, le ciel bleu est trompeur. Nous avons eu en moyenne 3° la première semaine et 0 la dernière. Par contre le vent est parfois très très fort et donc, on se gèle bien. Mais je n’ai utilisé mes pulls de rando decathlon que 3 jours, le reste le mode oignon suffisait …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *